Pôle Habitat FFB
Orientez votre smartphone verticalement pour profiter au mieux de notre site Internet.

PTZ prolongé jusqu’à fin 2023 : une bonne nouvelle à enrichir

Logo PTZ
7/10/2021

Dans un communiqué de presse diffusé le 7 octobre, réagissant à l’annonce de la prolongation du prêt à taux zéro jusqu’à fin 2023 par la Ministre en charge du Logement, Emmanuelle Wargon, le Pôle Habitat FFB salue la visibilité apportée aux opérateurs et aux acquéreurs de logements neufs, mais regrette que le relèvement à 40% de la quotité de prêt hors zones réputées tendues ne soit toujours pas envisagé. Estimant que cela ne suffira pas à compenser le renchérissement actuel des coûts de construction (crise durable des matériaux, RE2020…), le Pôle Habitat FFB propose d’instaurer en complément un crédit d’impôt sur les annuités d’emprunt.

Pour visualiser toutes nos informations,
connectez-vous ou contactez-nous pour :
Devenir
adhérent
Devenir
partenaire

Le Pôle Habitat FFB salue l’annonce de la Ministre en charge du Logement, Emmanuelle Wargon, de la prolongation du Prêt à Taux Zéro jusqu’à fin 2023 dans les conditions actuelles, c’est-à-dire sans prise en compte des revenus en temps réel (comme initialement envisagé). Elle donne en effet de la visibilité, tant pour les opérateurs que pour les acquéreurs de logements neufs, sur un dispositif maîtrisé qui a fait ses preuves. Le Pôle Habitat FFB regrette toutefois que le relèvement à 40% de la quotité de prêt hors zones réputées tendues ne soit toujours pas envisagé, alors que des tensions se manifestent dans les villes petites à moyennes.

D’autant que la période actuelle est marquée par une hausse considérable des coûts de construction, provoquée par la crise durable des matériaux et les nouvelles réglementations entrant en vigueur, en particulier la Réglementation Environnementale 2020, dont les surcoûts oscillent entre 5% et 10% selon les configurations énergétiques et les zones géographiques. Dans ce contexte, le Pôle Habitat FFB appelle le Gouvernement à prendre conscience du risque de désolvabilisation des candidats à l’accession à la propriété et propose d’inscrire dans le projet de loi de finances pour 2022 un crédit d’impôt sur les annuités d’emprunt, afin de leur permettre de faire face aux surcoûts rencontrés et à l’endettement supplémentaire qu’ils engendrent.

Pour Grégory Monod, Président du Pôle Habitat FFB, « la prolongation d’une année du Prêt à Taux Zéro constitue une bonne nouvelle pour les ménages et pour les acteurs du logement neuf. Néanmoins, cela ne suffira pas à compenser le renchérissement des coûts de construction tel que nous pouvons le constater. La prise en compte des enjeux environnementaux du secteur n’est pas contestable en regard de l’objectif poursuivi en matière de transition écologique. Pour autant, cette ambition ne doit pas faire du logement neuf un luxe réservé aux catégories les plus aisées. »

Télécharger le communiqué de presse du Pôle Habitat FFB « PTZ prolongé jusqu’à fin 2023 : une bonne nouvelle à enrichir »